Ouvrages et rapports

Survie

Le boom du mercenariat : défi ou fatalité ?

Actes du colloque du 30 novembre 2000

Guerres Mercenariat Stratégies

Mise en ligne : Dimanche 1er juillet 2001
Dernière modification : Mercredi 18 janvier 2023

La recrudescence des opérations mercenaires et le développement de la privatisation de la guerre justifient l’élaboration d’un état des lieux de l’emploi du mercenariat. Quelles sont les formes que revêt ce phénomène dont l’ampleur s’accroît ?

La sécurité, domaine réservé de l’État, est devenue un secteur florissant du marché. Les sociétés privées dites de « sécurité », notamment occidentales, se multiplient. Elles sont de plus en plus souvent sollicitées ou subies par des États africains. Quelle est la place de la France dans ce concert ?

Qui sont ces mercenaires, ces soldats du privé souvent affiliés à des mouvements d’extrême droite ? Quelle est leur idéologie, celle de leurs employeurs et de leurs commanditaires ? À quoi pense l’ONU quand elle envisage, dans certaines circonstances, de recourir à des sociétés de sécurité privée pour des opérations de maintien de la paix ? Quels instruments juridiques et politiques est-il possible de déployer pour contrecarrer ce phénomène ?

Telles sont les questions auxquelles a tenté de répondre l’association Survie en organisant un colloque à l’Assemblée nationale le 30 novembre 2000, en présence de spécialistes de la question, de personnalités politiques et de juristes et dont nous publions aujourd’hui les actes.

Sommaire

  • Introduction, Survie
  • Accueil, Pierre Brana

Première table-ronde : Extension, idéologie et mutations du phénomène mercenaire

  • Réseaux mercenaires : les nouvelles tendances, Philippe Chapleau
  • Les mercenaires en quête de légitimation, François Misser
  • Politique française et activités de mercenariat en Afrique, Thierry Meyssan
  • De la privatisation de la guerre à la privatisation du peacekeeping ?, Richard Banégas
  • Débats

Deuxième table-ronde : Laisser-faire ou réagir ? Approches juridiques et politiques

  • Mercenariat et tradition française, Henri Paris
  • Le mercenaire en droit international, Emmanuelle Robineau-Duverger
  • L’Afrique du Sud et les activités de mercenariat, Léo Conradie
  • Le ministère de la défense et l’utilisation des mercenaires, Christian Lechervy
  • Mercenariat : une expansion dangereuse, François-Xavier Verschave
  • Débats

Annexes

  • DCI : privatisation de la coopération militaire française et commerce des armes, Belkacem Elomari
  • Convention internationale contre le recrutement, l’utilisation, le financement et l’instruction de mercenaires, Nations unies
  • Règlementation de la loi sur l’aide militaire étrangère, République d’Afrique du Sud
  • Projet de loi relatif à la répression de l’activité de mercenaire, Gouvernement français

ATTENTION : épuisé en version papier ; disponible uniquement en fichier numérique sous format pdf
Supplément à Damoclès n° 89, 2ème trimestre 2001 • 56 pages • 5 euros

Soutenez les activités de l’Observatoire des armements

Aller plus loin

Mardi 19 avril 2022

Deux mystères s’offrent à moi. Dans un premier temps, qu’est-ce que la « Red Team » ? Dans un deuxième temps, comment parler de ce drôle de livre ?

Mardi 22 février 2022

Un sous-titre qui ne peut qu’accrocher l’œil de celui ou celle qui souhaite « Agir pour désarmer » : « La guerre mondiale de la France de 1961 à nos jours ». Un aveu dans le titre, qui ose appeler un (...)

Dimanche 3 juin 2012

Jeudi 24 mai, l’Observatoire des armements a reçu avec Alain JOXE, spécialiste des questions stratégiques, directeur d’études à l’EHESS, fondateur du Cirpes - www.cirpes.net et auteur de « Les guerres de (...)