Revue Damoclès

Guerre à Gaza : la France complice ?

n° 169-170 • 3&4/2023 • 16 pages • 5 €

Actions contre la guerre Armes nucléaires Contrôle des exportations Coopération industrielle Droit international humanitaire Guerres Israël Transferts / exportations

Mise en ligne : Vendredi 12 janvier 2024
Dernière modification : Vendredi 1er mars 2024

La coopération militaire et sécuritaire entre la France et Israël est en totale contradiction avec la signature par la France des textes internationaux — notamment les Conventions de Genève, le Traité sur le commerce des armes (TCA) ou la Position commune de l’Union européenne sur les exportations d’armements — qui lui confère des obligations non seulement de respecter, mais également de faire respecter le droit international humanitaire.
Nous savons que la France a joué par le passé un rôle important dans l’armement
d’Israël et le développement de son industrie militaire, allant jusqu’à lui fournir la bombe atomique (cf. notre étude La Coopération militaire et sécuritaire France-Israël). Plus de trois mois après le lancement de l’offensive punitive de l’armée israélienne dans la bande de Gaza, en riposte à l’action terroriste du Hamas du 7 octobre 2023, de quels éléments disposons-nous sur les relations militaires que la France entretient aujourd’hui avec Israël ?
Tour d’horizon des transferts d’armements de la France en direction d’Israël.

Au sommaire

  • Actualité : Interdiction des armes nucléaires : un traité en marche
  • Focus : Guerre à Gaza • La France complice ?
    • Transferts d’armement de la France avec Israël
    • Base industrielle et technologique de défense : une coopération sans frontière
    • Droit international : le double langage de la France
    • Stop à l’armement d’Israël
  • Enquête : Frontex, symbole de la militarisation des frontières de l’Union européenne, 1ère partie
  • Mémoire : Pour un pacifisme politique et juridique, en hommage à Bernard Ravenel
  • Ressources :
    • Interpol : l’enquête de Mathieu Martinière et Robert Schmidt
    • Une vie d’engagement : Madeleine et Guy Guyot de Pierre Bourguet
    • À quoi pensent les Russes de Nicolas Wild
  • Hommage : Merci Michèle Rivasi

Édito : Réarmer, vous avez dit réarmer ?

Pour ses vœux aux Français·es, le Président n’avait que ce seul mot à la bouche, le déclinant à toutes les sphères de la société : « réarmement économique » ; « réarmement de l’État et de nos services publics » ; « réarmement civique » ; « réarmement industriel, technologique et scientifique » « réarmement de la Nation » ; « réarmement de notre souveraineté européenne »…

Le millésime 2024 selon Emmanuel Macron a décidément un goût bien amer. Loin de favoriser la paix, il mise sur la guerre pour renforcer l’économie et la place de la France dans le monde.

Tout le contraire des vœux formulés par Edgar Morin avec Patrick Viveret que nous reprenons à notre compte : « faisons de ce passage d’année un temps de deuil pour les régressions inhumaines qui signent des défaites de l’humanité et témoignons au contraire d’une résistance créatrice et d’une espérance dans l’alliance des forces de vie, de justice et de liberté ».

Des mots forts en conclusion de l’Appel à la paix qu’ils ont lancé le 1er janvier et signé par de nombreuses personnes en France et à travers le monde.

Pour se procurer Damoclès

Acheter le numéro (double) : 5 € + 2 € de port
S’abonner, 4 numéros par an (8 pages). Nouveau tarif 2024 :
France : 16 € • Autres pays : 25 €
Étudiants, chômeurs, tarif réduit : 10 €
Soutien à partir de 40 €

Envoyer un chèque à l’ordre de l’Observatoire des armements, 187, montée de Choulans 69005 Lyon
ou un ou virement à Banque postale, centre de Lyon, compte n° 0330596S038
IBAN FR71 2004 1010 0703 3059 6S03 853

Abonnement à la revue Damoclès

Aller plus loin

Lundi 13 mai 2024

Un nouveau rapport pointe du doigt comment le Fonds européen de défense subventionne sans aucun contrôle démocratique des entreprises agissant en violation totale de la Position commune de (...)

Dimanche 10 mars 2024

Selon le dernier communiqué du Sipri, la France s’élève au rang de deuxième exportateur d’armes au monde après les États-Unis. L’augmentation des exportations d’armes est faramineuse : plus de (...)

Mercredi 8 juillet 2020

Une urgence ne doit pas en cacher une autre. La pandémie du coronavirus a mis en exergue non seulement la fragilité de nos sociétés, mais également son impréparation face au risque sanitaire. (...)

Soutenir par un don