Ouvrages et rapports

Etude sur les déchets des essais nucléaires français en Algérie

Sous le sable, la radioactivité !

Analyse au regard du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires

Essais nucléaires Victimes du nucléaire

Mise en ligne : Mardi 25 août 2020
Dernière modification : Jeudi 28 juillet 2022

L’ONU a décrété le 29 août « Journée internationale contre les essais nucléaires ». À cette occasion, la Fondation Heinrich Böll publie « Sous le sable, la radioactivité ! », une étude sur les déchets des essais nucléaires français en Algérie au regard du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires, réalisée par l’Observatoire des armements et ICAN France.

La France, avec ses 210 essais nucléaires — dont 17 au Sahara algérien (entre 1960 et 1966) —, n’a pas encore révélé tous ses secrets ! Si en effet on connaît le nombre d’essais nucléaires réalisés, ainsi que les principaux accidents qui ont eu lieu, on ignore que les générations actuelles et futures et l’environnement du sud algérien restent soumis aux déchets, notamment radioactifs, présents sur ces sites. Cette étude dresse ainsi un premier inventaire de ce qui a été volontairement laissé par la France (déchets non radioactifs, matières radioactives issues des explosions nucléaires) et enfouies sous le sable « du simple tournevis contaminé par la radioactivité, aux avions et chars  ». Cette présence engendre des risques sanitaires importants pour les populations locales, les générations futures tout comme pour l’environnement.

Cette étude montre comment le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), qui inclut des obligations positives (articles 6 et 7), est une réponse pour faire évoluer cette problématique humanitaire et sanitaire. Elle doit également être rapprochée avec le travail mémoriel de "vérité" entre l’Algérie et la France mis en place par les présidents des deux pays avec la nomination de deux personnalités (Benjamin Stora et Abdelmadjid Chikhi).

Les abonné·e·s de Damoclès recevront l’étude ; sinon elle est téléchargeable gratuitement ci-dessous ou disponible en version papier en adressant un chèque de 10 euros (port compris) avec votre adresse à l’Observatoire des armements, 187 montée de Choulans, 69005 Lyon (ou par virement, IBAN FR71 2004 1010 0703 3059 6S03 853)

Sommaire

Avant-propos
Résumé
Introduction

1 - Les sites d’essais nucléaires français

  • La zone d’essais nucléaires atmosphériques de Hamoudia : 13 février 1960 - 25 avril 1961
  • La zone d’essais nucléaires atmosphériques de In Ekker : 7 novembre 1961 - 16 février 1966

2 - Sous le sable, des déchets !

  • Les déchets non radioactifs
  • Matériels contaminés volontairement enfouis dans le sable
  • Les déchets nucléaires issus des essais et autres expérimentations

3 - La situation environnementale et sanitaire au regard du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires
Les obligations positives : articles 6 et 7
Application des articles 6 et 7 en Algérie
Cas d’assistance aux victimes et de remise en état de l’environnement entre États

Recommandations
Ressources

Sous le sable, la radioactivité !

60 pages • juillet 2020
Rédaction : Jean-Marie Collin et Patrice Bouveret

Aller plus loin

Mercredi 24 août 2022

Du 25 au 27 août 2022, le président Macron sera en Algérie à l’invitation du président Tebboune. «   Il y a une nécessité pour la France de reconnaître les exactions commises pendant la période coloniale. (...)

Mercredi 30 juin 2021

Les 1er et 2 juillet, à la demande du président de la Polynésie française Édouard Fritch, une « table ronde de haut niveau » sur les essais nucléaires se déroule à Paris, cinquante-cinq ans après que la (...)

Vendredi 12 février 2021

13 février 1960, la France réalisait son premier essai nucléaire, suivi de 3 autres dans l’atmosphère et 13 à flanc de montagne du Tan Afella. Soixante-et-un ans après, la question de la prise en (...)